Soutenance de thèse / Alessandro ARALDI

La soutenance de thèse de doctorat de Alessandro ARALDI aura lieu le lundi 16 Septembre 2019, à partir de 14h, dans les locaux de l’IMREDD (61-63 Avenue Simone Veil, 06200 Nice, France), dans la salle 04.40 (4e étage).

Sujet. « Distribution des commerces et forme urbaine modèles orientés-rue pour la Côte d’Azur »

Jury de thèse.
BADARIOTTI Dominique, Professeur, Géographie Université de Strasbourg, France
TANNIER Cécile, Directrice de Recherche, Géographie CNRS, UMR ThéMA, Besançon, France
BERGHAUSER PONT Meta, Professeure, Urbanisme et Aménagement Chalmers
University of Technology, Göteborg, Suède
THILL Jean-Claude, Professeur, Géographie et Politiques Publiques, University of North Carolina at Charlotte, États-Unis
JOSSELIN Didier, Directeur de Recherche, Géographie CNRS, UMR ESPACE, Avignon, France
FUSCO Giovanni, Chargé de Recherche HDR, Géographie CNRS, UMR ESPACE, Nice, France
VOIRON-CANICIO Christine, Professeure Géographie, Université Côte d’Azur, France

Résumé :
Cette thèse de doctorat analyse et discute la relation entre la distribution spatiale des activités commerciales et la forme urbaine. Plus précisément, dans ce travail, nous nous intéressons aux relations statistiques spatiales entre la localisation des activités commerciales de petite et moyenne taille et les propriétés physiques de la forme urbaine dans la région métropolitaine de la Côte d’Azur. L’hypothèse sous-jacente de cette recherche est que les caractéristiques physiques du paysage bâti pourraient influer la façon dont les humains perçoivent et utilisent l’espace urbain et, en définitive, sur la répartition et l’organisation des activités commerciales dans les villes. Au cours des deux dernières décennies, les spécialistes ont étudié de plus en plus cette relation. Néanmoins, les caractéristiques du tissu commercial et du tissu urbain sont souvent réduites aux notions simples de, densité de magasin et de configuration de réseau de rue. Plusieurs aspects, tels que la typologie d’agglomération morpho-fonctionnelle du commerce de détail, les caractéristiques géométriques du paysage à l’échelle de la rue et l’influence contextuelle du tissu urbain sont traditionnellement exclus de ces analyses. Ces aspects devraient être encore plus importants lorsque l’on étudie des zones métropolitaines très hétérogènes comme la Côte d’Azur, où l’on retrouve une combinaison de villes de tailles différentes et de régions morphologiques paradigmatiques : centres médiévaux, zones planifiées modernes et contemporaines et étalement suburbain. Pour surmonter ces limitations, des protocoles basés sur la théorie et assistés par ordinateur sont sélectionnés et développés dans cette thèse permettant l’extraction de mesures quantitatives de forme commerciale et urbaine. En particulier, partant des théories traditionnelles de la géographie du commerce et de la morphologie urbaine, deux procédures sont proposées et mises en œuvre, fournissant une description détaillée des tissus urbains et commerciaux à l’échelle de la rue. Ces méthodologies se basent sur des combinaisons innovantes de protocoles de géo-traitement et sur des approches d’IA (Réseaux Bayésiens). Les relations statistiques entre les descripteurs morphologiques urbains et de distribution commerciale sont étudiées à travers la mise en œuvre de plusieurs modèles de régression statistique. La décomposition de la zone d’étude dans les sous-régions morphologiques à la fois à l’échelle méso et macro, ainsi que la mise en œuvre de procédures de régression pénalisées, permettent d’identifier des combinaisons spécifiques de caractéristiques morphologiques urbaines avec les caractéristiques de distribution spatiales du commerce. Dans le cas de la Côte d’Azur, les résultats de ces modèles confirment la relation statistique entre les propriétés de configuration du réseau de rues et de la distribution spatiale du commerce. Néanmoins, il a été également démontré que le rôle de certaines variables morphométriques de paysage à l’échelle de la rue constitue également un aspect pertinent de la forme urbaine lors de l’enquête sur la distribution du commerce. Enfin, il a été démontré que le contexte morphologique à la fois à moyenne et à grande échelle est un facteur clé pour expliquer la répartition des petites et moyennes activités commerciales dans une grande région métropolitaine.

La thèse est en ligne : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02467816


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search