On recrute… / Recherche d’un(e) doctorant(e)

L’UMR ESPACE CNRS, Nice, recherche un doctorant pour le sujet de thèse :


Modéliser les effets conjugués du changement climatique et de l’évolution de l’occupation du sol sur les risques d’inondations et les îlots de chaleur urbain d’ici 2050


Descriptif du sujet :

1. Introduction

Il est estimé que la part de la population mondiale habitant en milieu urbain augmentera de 55% aujourd’hui à 68% en 2050 (United Nations, 2018). Typiquement, la croissance urbaine prend la forme d’un étalement sur des terrains facilement constructibles, c’est-à-dire des sols agricoles ou naturels en proximité des villes (EEA-FOEN, 2016). Nous sommes donc face à un phénomène d’artificialisation qui met en danger la productivité alimentaire et la biodiversité à l’échelle mondiale.

En France, afin de lutter contre l’étalement urbain et l’artificialisation des sols, l’état a progressivement mis en place une législation qui incite à l’augmentation de la densité de l’habitat en ville : loi SRU de 2000, loi Alur de 2014, loi dite « climat et résilience » de 2021… L’objectif du gouvernement à terme est d’atteindre « Zéro Artificialisation Nette » (ZAN) (Fosse et al., 2019). La protection des sols agricoles ainsi que de la biodiversité est également une préoccupation majeure de l’Europe (EEA-FOEN, 2016) et du Québec, parmi d’autres régions du monde, avec l’obligation de limiter l’expansion des milieux urbains et péri-urbains sur des terres fertiles.

Un effet indésirable de la densification des espaces urbains, et donc d’une croissance par « infilling » et non pas par étalement, est de réduire la surface végétalisée en ville et d’augmenter ainsi le taux d’imperméabilisation. Les termes « d’artificialisation » et « d’imperméabilisation » sont souvent mal compris comme étant des synonymes, mais toute transition d’un milieu agricole ou naturel vers un espace urbain ou péri-urbain est considérée comme un processus d’artificialisation, même si seulement une partie de la surface est réellement imperméabilisée (EEA-FOEN, 2016).

L’objectif de la thèse est de quantifier les évolutions historiques des taux d’imperméabilisation et de couvert végétal en ville au cours des dix dernières années (2014-actuel) et de modéliser leur évolution probable d’ici 2050 en estimant les effets sur l’exposition aux inondations et les îlots de chaleur urbain.

2. Étapes méthodologiques

  1. Apprentissage de notre méthode de calcul de l’évolution des taux pour plus d’une centaine de pôles urbains à l’échelle de la France depuis 2014
  2. Élaboration d’une méthode de quantification du couvert végétal en ville à l’aide d’imagerie
  3. Quantification des températures de surface (Land Surface Temperature, LST) à l’aide d’images Landsat-8/9 pour une gamme de villes françaises identifiées lors de l’étape 1 ci-dessus
  4. Modélisation de l’évolution des taux d’imperméabilisation du sol
  5. Estimation des impacts de ces évolutions sur l’intensité des îlots de chaleur urbains et les risques d’inondation.

    Compétences recherchées :
    •    Fortes compétences en Système d’Information Géographique (SIG)
    •    Fortes compétences en télédétection, avec une expérience dans l’utilisation des images de Land Surface Temperature
    •    Connaissance des techniques de modélisation de l’évolution de l’occupation du sol
    •    Compétences en programmation en Python
    •    Connaissances générales en écologie, hydrologie et climatologie
    •    Compétences démontrées en anglais (oral et écrit)

    Envoyer un CV, lettre de motivation et un exemple de rapport (Rapport de stage de M1 ou autre rapport au format pdf) à dennis.fox@univ-cotedazur.fr.

    Date limite de candidature :
    Vendredi 21/06/2024, 18 h.

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Nathalie Brachet (10 juin 2024). On recrute… / Recherche d’un(e) doctorant(e). Carnet de recherche de l'UMR ESPACE. Consulté le 12 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11swa


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search