Soutenance de thèse / Ivan PISTONE

Ivan PISTONE soutiendra sa thèse de doctorat le mercredi 10 mai 2023, à Naples.

Littoraux urbains en transition socio-écologique. Un cadre pour réinterpréter l’interface ville-mer

Ce travail a été réalisé sous la direction de Samuel Robert, Directeur de recherche CNRS, Aix-Marseille Université, UMR 7300 ESPACE, et Antonio ACIERNO, Maître de conférences en Urbanisme, Université de Naples « Federico II ».

Le jury sera composé de :

  • Concetta FALLANCA, Professeure de Urbanisme, Université de Reggio Calabria « Mediterranea » (Rapporteure)
  • Massimo CLEMENTE, Directeur de recherche, CNR IRISS, Examinateur
  • Alexandra SCHLEYER-LINDENMANN, Maître de conférences en Psychologie, Aix-Marseille Université (Examinatrice)
  • Sylvie DAVIET, Professeure de Géographie, Aix-Marseille Université (Examinatrice)
  • Romano FISTOLA, Professeur de Urbanisme, Université de Naples « Federico II » (Président du jury)
  • Giovanni FUSCO, Directeur de recherche, CNRS ESPACE, Université Côte d’Azur (Examinateur)
  • Antonio ACIERNO, Maître de conférences en Urbanisme, Université de Naples « Federico II » (Co-directeur de thèse)
  • Samuel ROBERT, Directeur de recherche, CNRS ESPACE, Aix-Marseille Université (Co-directeur de thèse)
  • Pascale FROMENT, Professeure de Géographie, Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis, (Rapporteure ne participant pas à la soutenance)

La recherche vise à définir la société côtière urbaine comme une communauté intimement liée à la côte et à la mer, dans le contexte des problématiques socio-spatiales, climatiques et environnementales relatives au développement des villes côtières. Les littoraux urbains sont des zones frontalières, des lieux à la fois de rupture et de connexion entre terre et mer, dont l’intégrité semble fragmentée puisqu’elle est composée d’éléments distincts qui peuvent aussi être considérés comme des éléments d’une potentielle trame verte et bleue. En ce sens, le concept d’interface ville-mer peut être mobilisé comme espace de contact physique, écologique, social et fonctionnel entre le bord de la ville et le bord de l’eau. Sa flexibilité face aux problèmes sociaux, environnementaux et de gestion est comparable à celle d’un amphibie urbain.Cette notion est explorée dans le contexte euro-méditerranéen, en relation avec les grandes villes côtières à travers un cadre méthodologique. Une exploration juridique décrit les principales directives de le MSP et la manière dont elles sont intégrées dans les systèmes de gouvernance nationaux du littoral; l’approche géographique définit un spatial data model pour les caractéristiques socio-environnementales de l’interface; enfin, l’approche psycho-sociale vise à étudier la représentation sociale en relation avec l’accessibilité, les usages et l’adaptation de la planification. Ce cadre est proposé comme outil d’analyse comparative: il a été appliqué à Marseille et à Naples, deux villes méditerranéennes similaires avec des littoraux complexes. Le cadre peut également soutenir la mise en oeuvre de la planification côtière-maritime à l’échelle locale.

Mots clefs :  

Littoraux urbains, Interface Ville-Mer, Société côtière urbaine, Zones de transition, Planification écologique, Perception des citoyens


Urban coasts in socio-ecological transition. A framework to analyse the city-sea interface

The research aims to define the urban coastal society as a community intimately connected to the coast and to the sea, in the context of the socio-spatial and climatic-environmental critical issues connected to the development of coastal cities. Urban coasts are places of both rupture and connection between land and sea, whose integrity appears to be fragmented since it is composed of variegated elements that can also be considered as pieces of a potential green-blue infrastructure. In this sense, the concept of city-sea interface can be mobilised as the physical, ecological, social and functional contact area between the edge of the city and the edge of the water. Its flexibility to social, environmental and management issue are comparable to an urban amphibious.This notion is explored in the Euro-Mediterranean context, in relation with large coastal cities through a methodological framework. A legal exploration describes the main MSP guidelines and how they are incorporated in national littoral governance systems; the geographical approach defines a spatial data model for the socio-environmental features of the interface; finally, the psycho-social approach aims at studying the social representation in relation to accessibility, uses and planning adaptation. This framework is proposed as a benchmarking tool: specifically, it has been applied to Marseille and Naples, two similar Mediterranean cities with complex city-sea interfaces. The framework can also support the implementation of coastal-maritime planning at a local scale.

Keywords:

Urban coast, City-Sea Interface, Urban coastal society, Transition areas, Ecological planning, Perception of citizens



Citer ce billet
Nathalie Brachet (2023, 9 mai). Soutenance de thèse / Ivan PISTONE. Carnet de recherche de l'UMR ESPACE. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v1ue

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search