On parle de nous… / Interview publiée par le France-Berkeley Fund (FBF)

Dans le cadre d’un projet France Berkeley Fund, financé sur la période 2019-2021, remporté par Anna Serra-Llobet et Johnny Douvinet (https://fbf.berkeley.edu/project/epic-wildfires-epic-flash-floods-rethinking-flood-risk-management-era-extremes, interview non accessible en ligne), une interview a été publiée par le FBF suite au séminaire organisé début février 2020 à Berkeley (présentation du projet : https://fbf.berkeley.edu/publications/epic-wildfires-epic-flash-floods-rethinking-flood-risk-management-era-extremes).

Le séminaire a été l’occasion de nombreux échanges, entre scientifiques, agents de secours (pompiers), force de l’ordre (policiers) et gestionnaires de crise œuvrant dans le comté de Santa Monica, pour revenir sur l’épisode dramatique du 9 janvier 2018. Cette coulée de débris inédite faisait suite à un des plus violents incendie survenus en Californie quelques semaines auparavant (Thomas Fire), et le bilan humain a été dramatique (20 morts, 2 disparus), alors même que l’intensité de la pluie a été très faible (13,5 mm en 5 minutes). C’est toute la dangerosité de tels événements (des inondations post-incendies), qui surviennent de façon récurrente en Californie, et qui pourraient aussi affecter d’autres régions du globe, en particulier le sud-est de la France et la région PACA.

Retrouvez cette interview sur le site de FBF


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Nathalie Brachet (16 décembre 2021). On parle de nous… / Interview publiée par le France-Berkeley Fund (FBF). Carnet de recherche de l'UMR ESPACE. Consulté le 12 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/v1sz


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search