Soutenance de thèse / Lauriane THOMAS

Lauriane THOMAS soutiendra sa thèse de doctorat le vendredi 17 décembre 2021, à 10h à Avignon Université, en semi-présentiel et par visioconférence en raison de la situation sanitaire actuelle.

Ce travail a été réalisé sous la direction de Cyrille Genre-Grandpierre, Professeur à Avignon Université, et co-dirigé par Guilhem Boulay, Maître de Conférence à Avignon Université.

Le jury sera composé de :

  • Elodie Castex, Professeur, TVES, Université de Lille (rapporteure) 
  • Samuel Carpentier-Postel, Professeur, ThéMA, Université Bourgogne-Franche-Comté (rapporteur) 
  • Sonia Guelton, Professeur, Lab’Urba, Université Paris-Est (examinatrice) 
  • Cyrille Genre-Grandpierre, Professeur, ESPACE, Avignon Université (Directeur de thèse) 
  • Claude Bertolino, Architecte et Urbaniste de l’Etat, Directrice de l’EPF PACA (co-directrice de thèse) 
  • Guilhem Boulay, Maître de conférence, ESPACE, AvignonUniversité

Résumé :

Bien que les questions de l’emploi, de l’innovation technologique et de la réindustrialisation soient au centre de bien des débats depuis une vingtaine d’années en France, ces enjeux sont traités de manière déterritorialisée. Plus particulièrement, la dimension foncière de l’activité économique n’est jamais abordée. Cette situation participe à une méconnaissance du foncier d’activités, à la fois en termes de définition et de quantification. A partir du cas de la région PACA, cette thèse propose une typologie du foncier économique, une quantification de son état et de ses dynamiques, et une caractérisation de ses évolutions internes. Via l’étude du foncier économique réglementaire (ZAE) de 1999 à 2017, on estime et on localise les dynamiques de création, de régularisation et de disparition de foncier économique. Le bilan quantitatif médiocre du foncier économique est accentué par des mécanismes internes qui fragilisent les ZAE, découlant notamment à la concurrence entre usages économique et résidentiel du sol communal. On montre que ces mécanismes participent à un modèle d’aménagement influencé par les emplois présentiels et l’économie résidentielle, susceptible d’entraîner une dépendance du modèle de développement territorial aux choix fonciers passés. 

Mots clefs :  



Citer ce billet
Nathalie Brachet (2021, 14 décembre). Soutenance de thèse / Lauriane THOMAS. Carnet de recherche de l'UMR ESPACE. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v1sy

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search